Reges Europae

Reges Europae est un jeu de gestion par forum au Moyen-Âge.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Guerre franco-impériale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thal

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 01/04/2016

MessageSujet: Guerre franco-impériale   Lun 18 Avr - 21:44

Front flamand

En Flandre et Hainaut, trois colonnes françaises de chacune 3 000 hommes s’avancent dans le territoire, soutenus à l’ouest par une colonne constituée elle de 2 000 hommes. En face, 13 800 flamands, hollandais et impériaux parviennent à s’organiser. Les troupes germaniques, principalement lourdes, soutiennent celles de Baudouin VI. Suivant les conseils de ce dernier, les ennemis de la France laissent seulement les garnisons nécessaires à la défense des villes dans celles-ci, et envoient la moitié de leurs troupes sur la colonne la plus à l’est, dont l’armée s’est séparée en deux pour occuper le comté de Hainaut, qui est vaincue et se replie en France après deux batailles à Maubeuge et Valenciennes.

Les armées impériales se retournent ensuite vers la colonne centrale en flanquant celle-ci, commandée par le roi de France en personne, et parviennent à trouver la bataille près de Courtrai. Les troupes germaniques adoptant d’abord une stratégie visant à éliminer les chevaliers en priorité, les commandants faisant partie de ceux-ci sont touchés. Guillaume II de Garlande, un des lieutenants, tombe pour ne plus se relever alors que le roi est blessé. Cette armée française recule, laissant Lille aux Flamands pour se regrouper à Seclin. Fort heureusement pour le Roi de France, sa blessure ne devrait pas mettre sa vie en danger.

Les troupes impériales s’apprêtaient à fondre sur les autres armées, jusqu’à ce que le comté de Namur soit envahi par 5 000 français, forçant la moitié des troupes à revenir d’urgence en arrière pour maintenir les Français dans ce Comté et les empêcher d’encercler les Flandres.

Pertes françaises : 2 400 hommes
Pertes flamandes : 600 hommes
Pertes hollandaises : 450 hommes
Pertes germaniques : 900 hommes

Autres fronts

En Lorraine, deux vagues de 3 000 soldats français soutenues par 5 000 autres hommes attaquent. Contenues par 8 000 impériaux et lorrains, elles n’arrivent pas à s’enfoncer de manière notable dans le territoire germanique, et le conflit reste confiné autour de la frontière.

Deux vagues de trois mille soldats français tentent de pénétrer dans le territoire du Comté de Bourgogne, mais elles se font écraser par une offensive germanique bien plus importante qui parvient à arracher ensuite Dijon à 5 000 français qui la défendaient, sans pouvoir aller plus loin. Ils y mettent en place un poste de ravitaillement.

Enfin en Provence, deux autres vagues de 3 000 soldats se font repousser de la même manière par une offensive germanique qui prend Nîmes, mais ne parvient pas à avancer plus loin suite à une levée de troupes de la part du comte de Toulouse, déterminé à défendre ses fiefs.

Pertes françaises : 3 600 hommes
Pertes lorraines : 550 hommes
Pertes germaniques : 2 100 hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Guerre franco-impériale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reges Europae :: Section Jeu :: Guerres & Combats-
Sauter vers: